ISIAS

Annonce du lancement de l’Agro Smart Campus en Région Nouvelle-Aquitain

Avertissement de Jacques Hallard
jeudi 26 avril 2018 par isias


ISIAS Agriculture Education
Annonce du lancement de l’Agro Smart Campus en Région Nouvelle-Aquitaine
Vendredi 4 mai 2018, au lycée de Montagne-Saint-Emilion, la Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec la DRAAF, la Mission Agrobiosciences-INRA et Bordeaux Sciences Agro , organise un colloque pour le lancement de l’Agro Smart Campus. Initiative unique, ce campus doit rassembler lycées agricoles, universités et laboratoires de recherches autour d’un objectif : préparer aujourd’hui une agriculture responsable et innovante pour demain. Source : Région Nouvelle-Aquitaine

Avertissement préalable du rapporteur de cette annonce

Toute réforme des enseignements destinés à l’agriculture et aux métiers de l’alimentation est une bonne nouvelle pour tenter d’améliorer la situation actuelle des diverses filières, plus ou moins en difficultés dans notre pays. Le rôle des agriculteurs est capital en matière d’environnement comme nous le signalions déjà en 2013 : ’Comment les agriculteurs peuvent protéger la qualité de l’eau, reconstituer les aquifères et sauvegarder les sols’ par le Dr. Mae-Wan Ho, mercredi 9 janvier 2013.

Nous soulignions dès cette époque, dans le sillage des organisations auprès des Nations Unies, pourquoi et comment il fallait changer la trajectoire relative aux excès d’une agriculture industrielle amenant trop de risques de santé publique : ’Les Agences des Nations Unies appellent à un changement de paradigme urgent pour mettre fin à l’agriculture industrielle et à notre système d’alimentation’ par le Dr Mae-Wan Ho, jeudi 24 octobre 2013.

En 2015, nous avons développé les pratiques et les systèmes agricoles qui se réfèrent de plus en plus à l’agro-écologie, et qui élargissent le champ des méthodes et des techniques préconisées pour l’agriculture biologique : ’L’agro-écologie pour concilier la nature avec nos besoins actuels et futurs’, par Jacques Hallard, vendredi 28 août 2015.

Nous avons également exposé que pour initier une véritable et hautement souhaitable transition vers l’agro-écologie, la France s’était dotée de mesures législatives appropriées, avec une loi spécifique à l’agriculture, à l’alimentation et aux forêts, et un outil avait été proposé aux agriculteurs à travers la mise en place des Groupements d’intérêt économique et environnemental, ou GIEE : des structures collectives de coopérations entre des exploitations agricoles qui étaient en train de s’organiser dans diverses régions françaises : ’Les groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) pour la transition vers l’agro-écologie, une agriculture durable’ par Jacques Hallard, dimanche 11 octobre 2015.

Enfin, devant les impacts très dommageables en matière sanitaire et environnementale d’une agriculture trop polluante - en particulier dans les secteurs de l’arboriculture, de la viticulture et de la serriculture -, nous avons explicité les alternatives possibles avec des bases élaborées et proposées par ailleurs et qu’il convient d’adopter et d’adapter à d’autres conditions locales : ’Vers une agriculture biologique et durable, avec moins de pesticides, en préservant l’espace et la biodiversité et en développant les pleines capacités de l’économie circulaire’ Mise en perspective de Jacques Attali – Partie 1, par Jacques Hallard, samedi 23 juillet 2016.

Nous sommes dubitatifs devant des orientations pédagogiques qui pourraient préconiser des technologies et des itinéraires de production susceptibles d’amener une plus grande dépendance des opérateurs de terrain vis-à-vis du système bancaire (par le recours à des investissements trop lourds), avec une perte d’autonomie des exploitants agricoles et face à des risques d’acquisition de terres cultivables par des groupes financiers extérieurs au mode paysan : il pourrait résulter de ces orientations, un passage progressif vers des prises de pouvoirs peu recommandables en terme de durabilité pour les générations futures, avec la mise en action d’opérateurs qui serraient peu soucieux du maintien des paysages agricoles typiques et diversifiés, d’un emploi non précarisé maintenant une présence sociale et vivante dans les territoires ruraux, de filières de production et de distribution standardisées et centralisées dont la finalité n’est pas forcément la santé des habitants des zones cultivées, ni d’ailleurs celle des consommateurs. Jacques Hallard 24 avril 2018.

Au Lycée de Montagne-Saint-Emilion - 04 mai 2018 – De 10h00 à 17h00 

Initié par la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Agro Smart Campus veut être une passerelle axée sur la diffusion des connaissances et des savoirs entre l’enseignement agricole, l’enseignement supérieur et la recherche.

L’Agro Smart Campus doit permettre de structurer une relation entre ces différents organismes afin d’apporter aux enseignants et aux élèves des informations scientifiques et techniques en temps réel, complémentaires des programmes officiels. Il sera basé sur la diffusion la plus large possible de connaissances, de résultats d’expérimentations, de transferts de savoirs, de résultats de partenariats et de collaborations…

Cette expérimentation unique en France menée en partenariat entre la Région, la DRAAF, la Mission Agrobiosciences-INRA et Bordeaux Sciences Agro et l’ensemble des établissements d’enseignement agricole publics et privés évoluera en fonction des apports et des attentes des structures partenaires. Ce campus doit vivre et être alimenté par le dynamisme et l’implication que chacun voudra y donner.

l’Objectif de cette initiative est bien de rapprocher les jeunes de la culture scientifique dans un objectif d’ouverture d’esprit le plus large possible sur des sujets aussi divers que l’agroécologie, l’innovation, l’alimentation, les attentes sociétales, le changement climatique… Ces notions devant leur servir plus tard dans leur activité professionnelle afin d’intégrer plus facilement les nouvelles technologies ou s’adapter plus rapidement aux conséquences du réchauffement climatique. Enfin, l’Agro Smart Campus devra, au travers des ponts créés entre organismes, faire connaitre et rendre plus accessible l’enseignement supérieur agricole à certains jeunes.

L’Agro Smart Campus doit valoriser l’excellence des établissements d’enseignement agricole et les ouvrir sur leur territoire pour en faire des lieux de diffusion du savoir scientifique et de débat sur des sujets en lien avec l’agriculture, la ruralité ou l’alimentation.

Programme du colloque

Matinée

9h30 Accueil

10h00 Mot d’accueil de Thierry ADAM (EPLEFPA Bordeaux-Gironde)

10h00 Présentation du projet et de ses enjeux par Alain Rousset, Philippe De Guenin (DRAAF), Hubert de Rochambeau (INRA Bordeaux), Olivier Lavialle (Bordeaux Sciences Agro).

10h45 : Apports du projet au sein du campus.

  • Table ronde avec 2 chefs d’établissements, 2 enseignants, 1 chef d’exploitation
  • Réaction par un chercheur INRA et un enseignant-chercheur de BSA.
  • Débat avec la salle.
    11h45 : Intérêts thématiques du projet
  • Fabrique des savoirs et des innovations, le défi partagé d’une connexion en continu enseignement et front de la recherche par Céline Granjou (Directrice de Recherches à Irstea Grenoble), Marion Guilloux (Présidente du CA d’Agreenium).
  • Le levier interculturel pour une innovation collective, par Patrick Denoux (professeur des universités en psychologie Interculturelle).
  • Le lien avec les réseaux et les enjeux d’une dynamique méditerranéenne transfrontalière, par Omar BESSAOUD (Economiste Institut Agronomique Méditerranéen CIHEAM-IAM. Membre du Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC) d’Oran, Algérie).
    12h45 L’Agro Smart Campus par Philippe Mauguin (INRA) et Philippe Vinçon (DGER).

Après-midi

14h30 Débat : Quels bouleversements vont provoquer le numérique et la robotique dans l’écosystème agricole ?

# Débat prospectif
Film auprès d’acteurs agricoles (agriculteurs, éleveurs, apiculteurs, maraîchers) sur leurs liens et questionnements sur le numérique.

  • Les impacts du numérique aujourd’hui et demain par François Brun (spécialiste des questions agriculture-numérique, ACTA).
  • Les enjeux de la robotique agricole et de son amplitude par Bertrand Deraigne (Chef de projet Robotique & Usine du Futur, ADI).
  • Christian Germain (enseignant à BSA sur le big data).
    Réaction par Yohan Delage (agriculteur en Charente), Emmanuel Catherineau (responsable enseignement, lycée de Bazas) et Sébastien Labails (responsable innovation de la cave de Buzet).
    Point de vue d’un lycéen et d’un étudiant de BSA.
    Débat avec la salle.

# Analyse des débats et visions du futur

Remontée des questions socio-économiques en regard des interventions et débats précédents par Sonia Ramonteu (ingénieure polyculture-élevage, ACTA).

Intervenants :

  • Gaëtan Severac (co-Fondateur de Naïo Technologie robotique agricole et viticole).
  • Hervé Ossard (économiste [INRA] sur les enjeux des modèles économiques agricoles, chercheur à l’IDEI [Institut d’Economie Industrielle] et membre du bureau du pôle de compétivité Agri Sud-Ouest Innovation).
  • Patrick Denoux (psychologue Interculturel sur les enjeux sociaux).
    16h30 Conclusion de la journée par Alain Rousset.

# Programme susceptible de modification.

Entrée sur invitation. Les débats seront retransmis en direct sur notre site internet.

Région Nouvelle-Aquitaine : Agriculture Enseignement supérieur Innovation

Haut du formulaire

Bas du formulaire

À lire aussi dans les articles

Source : https://www.nouvelle-aquitaine.fr/agenda-region/lancement-agro-smart-campus.html

Retour au début du document

Rapporteur Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM, consultant indépendant – 24/04/2018

Site ISIAS = Introduire les Sciences et les Intégrer dans des Alternatives Sociétales

http://www.isias.lautre.net/

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIAS Agriculture Education Annonce du lancement de l’Agro Smart Campus en Région Nouvelle-Aquitaine.3

Mis en ligne par Pascal Paquin de Yonne Lautre, un site d’information, associatif et solidaire(Vie du site & Liens), un site inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, indépendant de tout parti.

— -


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 18 / 275732

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pour en savoir plus  Suivre la vie du site Agriculture   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License