ISIAS

"Les habitudes alimentaires des parents peuvent avoir une influence sur la santé des générations futures" par le Dr Eva Sirinathsinghji

Traduction et compléments de Jacques Hallard
lundi 28 mars 2016 par Sirinathsinghji Eva

ISIS Alimentation Santé
Les habitudes alimentaires des parents peuvent avoir une influence sur la santé des générations futures
Une maladie métabolique est transmise par les ARN du sperme, tandis que les mères passent la biodiversité de leur microbiote intestinal à leurs enfants. Dr Eva Sirinathsinghji

Rapport de l’ISIS en date du 08/02/2016

Avec des annexes sur les notions d’ARN non-codants, de microbiote intestinal sur l’influence de l’alimentation des parents sur la santé de leur descendance ainsi que sur les transplantations fécales

L’article original est intitulé Parents’ Eating Habits Can Affect the Health of Future Generations et il est accessible ici : http://www.i-sis.org.uk/Parents_Eating_Habits_Can_Affect_the_Health_of_Future_Generations.php

S’il vous plaît diffusez largement et rediffusez, mais veuillez donner l’URL de l’original et conserver tous les liens vers des articles sur notre site ISIS. Si vous trouvez ce rapport utile, s’il vous plaît, soutenez ISIS en vous abonnant à notre magazine Science in Society, et encouragez vos amis à le faire. Ou jetez un oeil à notre librairie ISIS bookstore pour d’autres publications

Au cours des dernières années il y a eu une accumulation de preuves selon lesquelles les environnements parentaux peuvent affecter les caractéristiques et les comportements de leur progéniture. Des études ont permis d’identifier que certaines manifestations de caractères persistent pendant plusieurs générations, en fonction des régimes alimentaires des parents, des modes de vie, ainsi que des soins maternels prodigués, des traumatismes subis et des expositions à des matières toxiques. Tous ces facteurs ont une influence sur la santé et sur le comportement de leurs enfants.

[Voir des accès à des articles qui concernent l’influence de l’alimentation des parents sur la santé de leur descendance à lannexe 3].


Les preuves de l’influence du génie génétique naturel [voir [1] Evolution by Natural Genetic Engineering,SiS 63), de l’hérédité épigénétique et de la transmission parentale des microbiotes ont été apportées : il existe de nombreuses façons dont les expériences et les évènements vécus sont transmis de génération en génération chez les êtres vivants.

[ On peut aussi se reporter aux deux articles suivants en français : ’Les soins apportés aux futures mères portent un coup fatal au concept de déterminisme génétique’ par le Dr.Mae-Wan Ho, Traduction et compléments de Jacques Hallard, mercredi 14 janvier 2009. Sommaire 

[ ’Une alimentation biologique pendant la grossesse réduit le risque de malformations congénitales chez les garçons ’ par la Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard, samedi 17 octobre 2015 par Sirinathsinghji Eva - ISIS Santé. « Les risques d’apparition d’anomalies urogénitales chez les descendants mâles sont réduits lorsque les futures mères se nourrissent essentiellement de produits issus de l’agriculture biologique… » Article complet sur : http://www.isias.lautre.net/spip.php?article421].

Cette voie de recherches a des implications majeures sur la façon dont nous comprenons l’évolution et, ce qui est le plus important d’un point de vue médical, sur la façon dont nous sommes en mesure de garantir une bonne santé aux générations futures. En reconnaissant que par le maintien de notre propre santé, nous nous donnons la possibilité d’assurer une vie saine pour nos enfants : cela apportera probablement plus de résultats positifs que de nous pencher sur le sort de nos gènes et encore que de développer des interventions médicales pour remplacer nos « défauts » génétiques .

L’héritage de Lamarck, l’hérédité des caractères acquis, est maintenant fermement remis sur le devant de la scène (voir [2] ] Epigenetic Inheritance through Sperm Cells, the Lamarckian Dimension in Evolution,SiS42)*.

[* Version en français : ’Une hérédité épigénétique par l’intermédiaire des spermatozoïdes : l‘approche évolutive de Lamarck ’ par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard, lundi 23 mars 2009. ISIS Génétique Epigénétique. « De nouvelles découvertes ont été effectuées sur les mécanismes moléculaires par lesquels les changements épigénétiques acquis au cours du développement peuvent être transmis à la génération suivante par l’intermédiaire des spermatozoïdes ; ces découvertes sont en train de valider la théorie de Lamarck, concernant l’évolution, qui avait été complètement éclipsée par les adeptes de Darwin pendant plus d’un siècle… » L’article complet est à lire sur le site suivant : http://www.isias.lautre.net/spip.php?article10&amp ;lang=fr

Ainsi, le néo-darwinisme et le dogme central de la biologie moléculaire apparaissent comme des idéologies simplistes. Leréductionnisme paraît dépassé et laisse place à une nouvelle science qui implique des informations qui passent et repassent d’une manière qui permet à la vie de s’adapter de manière beaucoup plus intelligente que ce qui serait possible d’après les principes de la sélection naturelle. Cela signifie que non seulement nous pouvons prendre en charge la santé des générations futures, mais aussi que le fait de maltraiter notre santé et notre environnement peut avoir des effets qui se prolongent dans le temps beaucoup plus que prévu.

De nombreux produits chimiques présents dans l’environnement, y compris les pesticides et les produits ménagers en plastique contenant dubisphénol A (BPA), sont bien connus pour avoir des effets transgénérationnels. (voir [3] ] Epigenetic Toxicity, SiS 41) *

[* Version en français : ’Toxicologie épigénétique’ par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard, dimanche 3 juin 2012. ISIS Génétique Epigénétique. « Les substances toxiques présentes dans notre environnement modifient nos gènes et affectent nos enfants et nos petits-enfants ; ces toxiques ont d’énormes implications pour l’évaluation des risques des produits chimiques de synthèse et d’autres xénobiotiques… » L’article complet est à lire sur : http://www.isias.lautre.net/spip.php?article223&amp ;lang=fr ]

Les régimes alimentaires paternels affectent la santé métabolique de la descendance via les ARN de transfert

L’hérédité non génétique à travers la lignée germinale mâle a déjà été démontrée à la fois chez des invertébrés et chez des mammifères. Chez les êtres humains par exemple, les données épidémiologiques montrent que la malnutrition vécue chez les pères peut modifier les perspectives de santé des enfants plus tard au cours de leur vie. Une grande partie de cela a été démontrée comme étant le résultat d’une médiation par des ARN non-codants (ncRNA) qui vont influencer le contrôle épigénétique de l’expression des gènes dans le génome de la descendance, avec des effets durables pendant de nombreuses générations (voir [4] RNA Inheritance of Acquired Characters, SiS 63).

Cependant, il existe environ 50 espèces connues d’ARN non-codants (ncRNA) mais la mesure dans laquelle les espèces individuelles sont impliquées reste incertaine. Une nouvelle étude publiée dans Science est la première à mettre en cause des petits ARN de transfert (tsRNAs) dérivés l’ARN de transfert de sperme (ARNt) dans ce phénomène. Cette publication est complétée par une autre étude dans le même numéro de cette revue qui vise à élucider les mécanismes de la biogenèse des ARNt et la régulation de l’expression des gènes dans les embryons de la progéniture.

[ Voir des accès à des articles sur les ARN non-codants à l’
annexe 1].

[ Voir notamment l’article intitulé : ’Longévité : une hérédité non génétique’ par le Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard, dimanche 19 août 2012. ISIS Génétique Epigénétique. Non-genetic Inheritance of Longevity, Rapport de l’ISIS en date du 05/08/2012. « Une longévité accrue est transmise de génération en génération chez les vers par des changements de nature épigénétique, sans aucune modification des génomes… » Article complet sur le site suivant : http://www.isias.lautre.net/spip.php?article240 ].

[Consulter également à ce sujet l’article paru dans Cell Research (2012) 22:1609–1612. doi:10.1038/cr.2012.141 ; published online 9 October 2012, sous le titre « A novel class of tRNA-derived small RNAs extremely enriched in mature mouse sperm ». sur le site suivant : http://www.nature.com/cr/journal/v22/n11/full/cr2012141a.html ].

La première étude, menée par des chercheurs en Chine et aux États-Unis a permis de constater qu’une haute teneur en graisses (60%) dans le régime alimentaire des souris mâles, a donné lieu à une progéniture qui, à sept semaines d’âge, ont subi une altération de la tolérance au glucose et à l’insuline [5].

Pour savoir ce qui pourrait être responsable de la transmission des informations du père à sa descendance, ils ont tout d’abord purifié les ARN totaux à partir du sperme de souris nourries d’une part avec un régime riche en matières grasses et d’autre part avec un régime témoin normal, puis ils ont injecté ces ARN dans des zygotes.

Cette expérience a permis de récapituler la tolérance entravée au glucose, mais pas une tolérance à l’insuline chez les descendants, ce qui suggère que d’autres facteurs tels que la méthylation de l’ADN, en plus de ncRNA, sont nécessaires pour l’ensemble de l’héritage de traits métaboliques. Les chercheurs ont réalisé le séquençage de l’ARN total pour voir s’il y avait des changements dans l’expression de certains types d’espèces d’ARN.

Ils ont constaté que les spermatozoïdes de souris, nourries avec un le régime alimentaire riche en matières grasses, ont été enrichis en un sous-ensemble de petits ARN composés de 30-34 nucléotides (nt), dérivant d’une extrémité (5 ’) des ARN de transfert, et appelé petits ARN dérivé des ARNt et dénommés ‘tsRNAs’.

L’injection de cette seule forme de tsRNA dans des zygotes a de nouveau entraîné dans la progéniture une tolérance entravée au glucose et une intolérance faible ou nulle à l’insuline.

L’analyse des tsRNAs de sperme a révélé un total de 10 types de modifications, dont 2 ont été enrichies dans le sperme de souris par le régime alimentaire riche en matières grasses. La signification de cela est encore inconnue, mais suggère que les modifications jouent un rôle dans la stabilité des ARN et / ou dans l’hérédité.

Les chercheurs ont ensuite examiné l’expression des gènes totaux dans les cellules des îlots du pancréas de la progéniture, pour clarifier la cause de cette maladie métabolique héréditaire. Ils ont trouvé une expression anormale de gènes impliqués dans les voies métaboliques (y compris les métabolismes des cétones, des glucides et des monosaccharides) chez la progéniture des mâles nourris avec les rations riches en matières grasses.

Il y avait aussi des différences dans les profils de méthylation (étiquettes chimiques sur l’ADN qui interviennent dans l’expression des gènes) dans 28 gènes, même si aucun d’entre eux est en correspondance les gènes dérégulés, ce qui suggère que les changements dans les modèles de méthylation ne sont pas directement liées à l’évolution de l’activité transcriptionnelle.

L’injection des tsRNAs dans des zygotes a permis de déterminer que ce sont bien les tsRNAs eux-mêmes qui sont responsables des changements dans l’expression des gènes, car c’est leur injection qui a causé des changements dans l’expression de gènes dans les voies de la régulation métabolique, et dans d’autres voies, dont le transport des protéines.

Les séquences des tsRNA correspondaient aux régions promotrices de gènes de la plusieurs des gènes dérégulés, ce qui suggère que les tsRNAs sont bien directement responsables de l’expression du gène perturbé.

http://www.i-sis.org.uk/graphics/Pa...

Figure - Mécanisme de l’hérédité contrôlée et médiée par les tsRNA, concernant les troubles métaboliques passant du père à sa progéniture [5]

La deuxième étude a révélé une tendance similaire concernant l’hérédité, mais cette fois, ce sont les pères (souris de sexe masculin) qui ont été nourris avec un régime pauvre en protéines (10%), par rapport à un régime alimentaire témoin composé de 16% de protéines. Il a été constaté des changements métaboliques chez la progéniture, y compris l’expression d’une augmentation de la biosynthèse du cholestérol hépatique sous l’action de l’enzyme squalène époxydase gène [6]. Le sperme des mâles nourris avec un régime alimentaire pauvre en protéines entraîne une abondance accrue de certaines espèces de tsRNA (d’environ 28-34nt 5 ’tsRNAs).

En regardant dans les cellules souches embryonnaires de souris, les chercheurs ont utilisé des ARN antisens [Des brins d’ADN synthétiques destinés à interagir avec un ARNm pour inhiber la synthèse de la protéine correspondante] ; ces ARN antisens se lient et bloquent l’expression de ces tsRNAs. Les chercheurs ont constaté que le blocage de l’expression d’un type particulier (tsRNA-Gly-GCC) a donné lieu à une régulation positive dramatique chez environ 70 gènes. Ces gènes sont fortement exprimés dans les embryons de pré-implantation et ils sont régis par un type d’éléments rétroviraux endogènes de souris, MERV-L.

[ Selon Wikipédia, « Un rétrovirus endogène (ERV, de l’anglais : endogenous retrovirus) ou endovirus désigne une séquence du génome d’un organisme stable (c’est-à-dire qui se transmet de génération en génération) et ayant des analogies avec certains rétrovirus (classés, eux, comme exogènes, car leur génome n’est pas présent dans celui de l’organisme). L’étude des rétrovirus endogènes est un enjeu médical, car certains peuvent être source de maladies (dont des cancers) quand leur génome est exprimé malgré les protections naturelles mises en place au cours de l’évolution. Lire la suite sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9trovirus_endog%C3%A8ne ].

Les éléments rétroviraux endogènes constituent une grande partie des génomes des mammifères ( 10% chez l’homme) et ils ont été autrefois considérées comme parties redondantes des génomes qui proviennent des infections virales anciennes ; mais ces dernières années ; ils ont été reconnus comme étant fonctionnels et la dérégulation de leur expression pourrait bien contribuer à un certain nombre de maladies (voir [7] Ancient Viral Genes in Human Genome Reactivated in Human Disease, SiS 69) *.

[* Version en français : ’D’anciens gènes viraux présents dans le génome humain sont réactivés lors des maladies contractées’, par la Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard, dimanche 24 janvier 2016. ISIS Santé. « Des cerveaux post-mortem de patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA) montrent une augmentation de l’expression de rétrovirus endogènes qui, lorsqu’ils sont introduits dans des souris, conduisent à une neuro-dégénérescence. Extraits en français à lire sue le site suivant : http://www.isias.lautre.net/spip.php?article460 ].

D’après les chercheurs, l’injection d’oligonucléotides antisens a également bloqué l’expression chez les souris du rétrovirus endogène MERV-L lui-même.

Des embryons de stade de deux cellules ont également été injectés avec l’ADN total purifié à partir de sperme sur les animaux de laboratoire soumis aux régimes pauvres en protéines : cela a entraîné des modifications dans les gènes cibles de tsRNA-Gly-GCC.

De plus, la micro-injection du seul tsRNA-Gly-CCG a conduit à une régulation négative des gènes cibles MERV-L. Il a été observé que la biogenèse des fragments tsRNA se produit dans les epididysomes, de petites vésicules qui fusionnent avec le sperme pendant le transit dans l’épididyme, plutôt que pendant la spermatogenèse dans les testicules.

Contenu dans ces vésicules, ces ARN se sont montrés résistants à la dégradation et ils étaient même encore présents dans une souche de souris transgénique qui est privée de sperme ; ceci indique que ces ARN ne proviennent pas de l’intérieur du sperme, mais qu’ils sont introduits dans le sperme au fur et à mesure qu’il vieilli et qu’ils sont de plus en plus abondants lorsque la maturation se poursuit.

La faible teneur en fibres des régimes alimentaires « occidentaux » réduit la diversité de microbiote transmis chez la descendance


Le microbiote humain a reçu une attention croissante pour le rôle qu’il joue dans la santé humaine et dans des manifestations pathologiques (voir [8] The Forgotten Organ – The Human Microbiota, SiS 61 [9] How Microbes Influence our Minds, SiS 61 [10] The Gut Microbiome and Cancer, SiS 62).

[ Microbiote intestinal – Voir les accès à nos articles sur le microbiote intestinal à l’annexe 2].

Le microbiote intestinal constitue un autre mécanisme par lequel l’état de santé des êtres vivants peut être transmis des parents aux enfants, voire à leur descendance future.

Une nouvelle étude montre que les souris femelles nourris avec un régime alimentaire pauvre en fibres, du type « occidental », entraîne une réduction de la diversité du microbiote intestinal qui est héritée par la descendance [11].

Des souris nourries avec des régimes normaux pendant les 6 premières semaines de leur vie, ont ensuite été mis à un régime soit avec une faible teneur en fibres, soit avec un régime riche en fibres, pendant 7 semaines.

La perte de la diversité microbienne a été observée dans le cadre du régime alimentaire pauvre en fibres (60% des taxons avaient une biodiversité moins abondante), et cette biodiversité chez les souris qui ont été remises au même régime que les animaux témoins, la diversité ne se rétablissait entièrement (30% des taxons étaient moins abondants), au bout de 6 semaines d’une alimentation riche en fibres.

Ce qui est le plus frappant, c’est que cet effet s’est trouvé sur 4 générations. Pour chaque génération, le passage de nouveau à un régime riche en fibres, conduit à un petit retour de la diversité microbienne, mais la plupart des microorganismes ne sont pas réapparus : 141 des taxons de microorganismes sur 208 n’étaient pas détectable dans la quatrième génération.

Même le passage à un régime riche en fibres n’a pas été suffisant pour augmenter la diversité des microbes intestinaux : ce constat rend les transplantations fécales comme une dernière option pour la restauration de la communauté microbienne, après des générations d’individus soumis à une alimentation avec des produits pauvres en fibres.

[Voir aussi des accès à une sélection d’articles portant sur les transplantations fécales ou bactériothérapie fécale, en se reportant à l’annexe 4].



Les chercheurs ont testé l’efficacité de cette approche et ils ont constaté qu’elle a conduit à la pleine restauration de la biodiversité des microorganismes au niveau de l’intestin. Ces résultats ont conduit à la conclusion que la consommation d’une alimentation qualifiée d’occidentale est peut-être responsable de la réduction de la diversité des microbes intestinaux, qui est observée en Occident, par rapport à d’autres régions et pays à travers le monde ; cela suggère aussi qu’il pourrait être nécessaire de « re-sauvager » les intestins chez les êtres humains dans le monde occidentalisé.

Conclusion

Les théories du Lamarckisme remises à jour et l’hérédité des caractères acquis ont de nombreuses répercussions sur la façon dont nous voyons le monde, y compris pour résister à l’hégémonie scientifique qui prend en charge le système alimentaire et la santé dans nos sociétés.

Les programmes alimentaires internationaux sont traditionnellement concentrés sur la sécurité alimentaire et les carences en micronutriments, mais les charges sanitaires liées à l’alimentation dues à des maladies chroniques non transmissibles, sont maintenant surpassées par celles qui dues à la sous-alimentation dans la plupart des régions du monde [12] ; cette tendance est liée à la convergence vers une alimentation moins saine à l’échelle mondiale.

La promotion d’une alimentation traditionnelle plus saine doit être encouragée par une autre forme d’éducation concernant nos besoins physiologiques et la façon de nous nourrir. Il convient donc de s’opposer et de résister à la prise de contrôle de certaines politiques alimentaires actuelles, y compris celles qui érodent la souveraineté alimentaire des pays, et de favoriser plutôt les systèmes alimentaires à partir des denrées locales si possible ; il convient également de résister au marketing des aliments malsains et aux investissements transnationaux qui s’exercent dans les divers secteurs de la production agricole et alimentaire.

Références

  • Ho MW. Evolution by Natural Genetic
    Engineering. Science in Society 63, 18-23, 2014
  • Ho MW. Epigenetic Inheritance through Sperm Cells, the Lamarckian Dimension in Evolution, Science in Society 62, 4-5, 2014.
  • Ho MW. Epigenetic toxicology, how toxins can modify your genes and affect your offspring. Science in Society 41, 12-15, 2009
  • Ho MW. RNA inheritance of Acquired Traits. Science in Society 63, 34-38, 2014.
  • Chen Q, Yan M, Cao Z, Li X, Zhang Y, Shi J, Feng GH, Peng H, Zhang X, Zhang Y, Qian J, Duan E, Zhai Q, Zhou Q. Sperm tsRNAs contribute to intergenerational inheritance of an acquired metabolic disorder. Science 2016, 351, 397-400. doi : 10.1126/science.aad7977
  • Sharma U, Conine CC, Shea JM, Boskovic A, Derr AG, Bing XY, Belleannee C, Kucukural A, Serra RW, Sun F, Song L, Carone BR, Ricci EP, Li XZ, Fauquier L1, Moore MJ, Sullivan R, Mello CC, Garber M, Rando OJ. Biogenesis and function of tRNA fragments during sperm maturation and fertilization in mammals. Science 2016, 351, 391-6. doi : 10.1126/science.aad6780
  • Sirinathsinghji E. Ancient Viral Genes in Human Genome Reactivated in Human Disease. Science in Society 69, to appear
  • Sirinathsinghji E. The Forgotten Organ – The Human Microbiota. Science in Society 61, 45-46, 2014.
  • Sirinathsinghji E. How Microbes Influence our Minds. Science in Society 61, 46-47, 2014.
  • Sirinathsinghji E. The Microbiome and Cancer. Science in Society 62, 46-47, 2014.
  • Sonnenburg ED, Smits SA, Tikhonov M, Higginbottom SK, Wingreen NS, Sonnenburg JL. Diet-induced extinctions in the gut microbiota compound over generations. Nature 2016, 529, 212-5. doi : 10.1038/nature16504.
  • Imamura F, Micha R, Khatibzadeh S, Fahimi S, Shi P, Powles J, Mozaffarian D ; Global Burden of Diseases Nutrition and Chronic Diseases Expert Group (NutriCoDE). Dietary quality among men and women in 187 countries in 1990 and 2010 : a systematic assessment. Lancet Global Health 2015, 3(3):e132-42. doi : 10.1016/S2214-109X(14)70381-X.
membership sitemap support ISIS contact ISIS
© 1999-2016 The Institute of Science in Society


Annexe 1 – Accès à des documents sur les ARN non-codants (Via Google)

ARN non codant — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/ARN...

Un ARN non codant (ou ARNnm pour ARN non-messager) est un ARN, issu de la transcription de l’ADN, qui ne sera pas traduit en protéine par les ribosomes.

ARN non codant, épigénétique et fluidité du génome

umr3244.curie.fr › Accueil › Équipes de recherche

Introduction. Nos travaux de recherche portent essentiellement sur les ARN non codants (ARNnc) régulateurs. Il a été montré que chez les eucaryotes ...

Les longs ARNs non-codants : régulateurs clés des ...

www.msamerique.ca › Numéros › 2013 › Vieillissement - de MJ Girard - ‎Autres articles

27 déc. 2013 - Long non-coding RNAs : key regulators of age-related diseases ? ... Les transcrits de longs ARN non codants (ARNnc) se comptent par dizaine ...

[PDF]Classification d’ARN codants et d’ARN non-codants - Tel - Hal

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00401991/document de A Fontaine - ‎2009 - ‎Autres articles

6 juil. 2009 - d’ARN non-codants. TH`ESE présentée et soutenue publiquement le 31 mars 2009 pour l’obtention du. Doctorat de l’Université des Sciences ...

[PDF]Fonctions, diversité et évolution des petits ARN non-codants

gepv.univ-lille1.fr/.../IUP.../IUP3-Castric_EvolutionDesMicroARN.pdf

L’évolution des micro-ARN. 1. Généralités sur le contrôle de l’expression des gènes. 2. Découverte du premier micro-ARN. 3. Importance de ces microARN. 4.

CNRS Info 390 - De mysterieux petits ARN non-codants ...

www.cnrs.fr/Cnrspresse/n390/html/n3...

Une équipe du Laboratoire de biologie moléculaire eucaryote (LBME) vient d’identifier une nouvelle classe de petits ARN nucléolaires (snoARN) exclusivement ...

La matière noire du génome - Pour la Science

www.pourlascience.fr/.../article-la...

15 déc. 2013 - Les longs arn non codants sont longtemps passés inaperçus. Pourtant, ces arn représentent une part importante de l’information contenue

Retour à la suite de l’article de l’ISIS


Annexe 2 – Accès à nos articles ISIS/ISIAS sur le microbiote intestinal

’La flore microbienne intestinale (microbiote) influence la prédisposition et les traitements des cancers’ par la Dr Eva Sirinathsinghji

jeudi 13 août 2015 par Sirinathsinghji Eva - français

’Notre monde intestinal méconnu : le microbiote humain’ par la Dr Eva Sirinathsinghji

jeudi 30 juillet 2015 par Sirinathsinghji Eva - français

’Comment les microbes influencent notre esprit, notre humeur et notre comportement’ par le Dr Eva Sirinathsinghji

dimanche 7 juin 2015 par Sirinathsinghji Eva - français

’L’étonnante biodiversité des écosystèmes microbiens et leurs effets sur la santé’ par Jacques Hallard

samedi 1er août 2015 par Hallard Jacques - français

Retour à la suite de l’article de l’ISIS

Annexe 3

Accès à des articles sur l’influence de l’alimentation des parents sur la santé de leur descendance (Via Google)

Your Diet Affects Your Grandchildren’s DNA, Scientists Say ...

www.livescience.com/21902-diet-......

27 juil. 2012 - Diet, be it poor or healthy, can so alter the nature of one’s DNA that those ... increased genetic risk that children face compared to their parents for diseases such ... generations the consequences of our own nutritional habits.

Diet & Lifestyle Choices of Parents Have Effects on Their Child

articles.mercola.com/.../parents-lifestyle-children-heal...

29 déc. 2014 - We already know that an expectant mother’s diet can affect her unborn .... This study attributes that difference to lifestyle and reproductive patterns. ... choices may saddle future generations with health challenges—challenges ...

Parental Influence on Eating Behavior

www.ncbi.nlm.nih.gov › ... › PubMed Central (PMC)

de JS Savage - ‎2007 - ‎Cité 547 fois - ‎Autres articles

In sharp contrast, today in non-Third World countries children’s eating habits ... are the years when eating behaviors that can serve as a foundation for future eating ... to large portions of palatable, energy dense foods than in previous generations. ..... Parents who view a child large for their age as healthy are unlikely to be ...

Bad Eating Habits Start in the Womb - The New York Times

www.nytimes.com/.../bad-eating-......

1 déc. 2013 - This may have profound implications for the future health of Americans. ... many parents who are eating a diet high in processed, refined foods are ... an analgesic effect on babies and children such that babies will cry less ... Let’s make sure future generations have the best chance to become healthy adults.

Mom’s Eating Habits Can Impact Obesity Risk for Preschoolers

psychcentral.com/...eating-habits-can-impact.../51473...

11 févr. 2013 - Moms Dietary Habits Can Influence Preschoolers Obesity ... can alter eating behaviors to reduce obesity risk and associated health ... “When a preschooler says they are full and still has food on his or her plate, it’s important for parents to ... with food that can then naturally carry over into future generations.

Children’s and Parents’ Health - The Future of Children

futureofchildren.org › Home › Publications › Journals

de S Glied - A mother’s health, nutrition, behaviors, and exposure to various negative experiences ... Finally, a health condition or behavior in one generation can affect other ...

Your bad eating and... - Health and healing

www.livingnow.com.au/.../health......

Your bad eating and lifestyle habits can affect your kids and their kids ... least partly determined by the lifestyles and experiences of their parents and grandparents. ... body experiences more epigenetic change, might harm future generations.

Physically Fit Fathers May Have Healthier Children ...

https://www.psychologytoday.com/.........

20 janv. 2014 - To break this cycle for generations to come, it’s equally important for mothers and ... adverse health outcomes may be transmitted into the second generation as well. ... The effect of parents’ diet and weight on children has been ... for the future well-being of their offspring by making healthier habits a part of ...

Father’s unhealthy eating habits may cause metabolic ...

www.sott.net/.../310258-Fathers......

13 janv. 2016 - Father’s unhealthy eating habits may cause metabolic disorders to pass onto ... to autoimmune disease and the consequences may ripple to future generations. ... environment before conception affects their offsprings’ health :.

Snacking Habits Of Millennial Parents Are Shaping The ...

www.forbes.com/.../snacking-habit......

9 sept. 2015 - I speak and consult on the millennial generation and innovation ... shifting their mindset towards snacking for the purpose of healthy, mindful eating. ... in the future of snackingand, as parents, they greatly influence how the next ... grocery aisle and at-home that will impact what snacks their family is eating.

Retour à la suite de l’article de l’ISIS


Annexe 4

Accès à des articles sur les transplantations fécales (Via Google)

Bactériothérapie fécale — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bactériothérapie_fécale

La bactériothérapie fécale (également nommée « transplantation fécale », « greffe fécale » ou « transfusion fécale » ou pour les anglophones « human probiotic ...

Description de la procédure - ‎Variante - ‎Principes théoriques - ‎Histoire

Transplantation fécale : une pilule qui risque d’avoir du mal ...

www.sciencesetavenir.fr › Santé

14 oct. 2014 - Invasive et délicate, la transplantation de matière fécale pour lutter contre l’infection à Clostridium difficile est efficace, mais contraign...

La greffe fécale, traitement de poids contre la résistance ...

www.sciencesetavenir.fr › Santé

30 mars 2015 - La transplantation du microbiote fécal d’un donneur sain vers un patient souffrant d’une infection bactérienne sévère peut être tr&...

La greffe fécale plus forte que les antibiotiques ?

www.allodocteurs.fr/actualite-sante......

22 oct. 2012 - L’idée peut paraître peu ragoûtante pourtant la transplantation fécale ou bactériothérapie fécale gagne du terrain dans le traitement des ...

Greffe de flore intestinale : les recommandations de l’ANSM ...

https://www.vidal.fr/.../greffe_de_......

18 juin 2014 - La transplantation de flore intestinale (ou microbiote) consiste à ... En France, la transplantation fécale a récemment été encadrée par des ...

Transplantation fécale : des selles pleines de bactéries ...

www.e-sante.fr › Maladies › Informations générales santé

Note : 5 - ‎12 votes

5 mars 2015 - La transplantation fécale consiste à implanter dans un intestin les bactéries fécales d’une autre personne. Avec des résultats étonnants …

Cancers, diabète, infections... Les miracles de la ...

tempsreel.nouvelobs.com › Santé

6 févr. 2015 - Quand le docteur Harry Sokol, gastro-entérologue à l’hôpital Saint-Antoine (Paris), a parlé de transplantation fécale à Raphaëlle, 33 ans, ...

[PDF]La transplantation de microbiote fécal et son ... - ANSM

ansm.sante.fr/var/ansm.../5e5e01018303790194275ded0e02353c.pdf

transplantation de microbiote fécal. L’encadrement de cette pratique par des recommandations nationales répond à un enjeu de santé publique permettant ...

La greffe fécale nous sauvera tous

www.vice.com/fr/read/la-greffe-fe...

12 oct. 2015 - Deux flacons de solutions à base de selles humaines destinées à la transplantation fécale. Photo via Wikimedia Commons. « Je pensais que ...

Quelle réglementation pour les transplantations fécales ...

https://coffeebreaksciencefr.wordpr......

25 févr. 2014 - Un cadre réglementaire adéquat est donc nécessaire pour permettre l’étude du potentiel thérapeutique des transplantations fécales et leur ...

La transplantation de microbiote fécal et son ... - ANSM

ansm.sante.fr/var/ansm.../5e5e01018303790194275ded0e02353c.pdf

Annexe 2 - Méthodes de dépistage des agents infectieux dans les selles des ... La transplantation de microbiote fécal consiste en l’introduction des selles d’un ...

Retour vers la fin de l’article de l’ISIS

Traduction en français, annexes sur les notions d’ARN non-codants, de microbiote intestinal, sur l’influence de l’alimentation des parents sur la santé de leur descendance, sur les transplantations fécales et inclusion de liens hypertextes donnant accès à des informations plus détaillées

Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.

Relecture et corrections : Christiane Hallard-Lauffenburger, ex professeure des écoles.

Adresse : 585 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France

Courriel : jacques.hallard921@orange.fr

Fichier : ISIS Alimentation Santé Parents’ Eating Habits Can Affect the Health of Future Generations French version.2

— -