ISIAS

"Chacun peut réagir, chacun peut résister, chacun à sa manière" par Jacques Hallard

dimanche 30 août 2015 par Hallard Jacques

ISIAS Résistance

Chacun peut réagir, chacun peut résister, chacun à sa manière

Jacques HALLARD, Ingénieur CNAM – Site ISIAS – 10 décembre 2013.

Sommaire

1. La mort de Nelson Mandela est largement répercutée à travers le monde
2. L’ancien Président d’Afrique du Sud était déjà entré dans l’Histoire
3. Le Dalaï Lama est aussi un ami de Nelson Mandela
4. Le Camp des Milles Près d’Aix en en Provence en 1939-1942
5. Le Site Mémorial pour la mémoire et l’éducation citoyenne
6. « Chacun peut réagir, chacun peut résister, chacun à sa manière »
7. « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde »

Des dizaines de représentations gouvernementales du monde font le voyage en Afrique du Sud à l’occasion des obsèques de Nelson Mandela, mais son ami le Dalaï Lama ne peut pas s’y rendre.

Ces deux personnages ont, chacun à leur façon au cours des dernières décennies, illustré et assumé la mise en œuvre d’une résistance non violente. Leur trajectoire fait écho à d’autres attitudes adoptées par certains résistants face à l’inacceptable des fascismes qui se mettaient en place dans les années 1930 en Europe.

Certains parmi eux devaient payer le prix de leur démarche en se retrouvant un beau jour, eux qui avaient choisi l’exil pour fuir l’oppression dans leur pays, dans un camp d’internement puis de déportation, situé près d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France. Le lieu, transformé en 2012 en ‘Site Mémorial du Camp des Milles’ est consacré à la mémoire et à l’éducation citoyenne.

Une partie du site propose une invitation à la réflexion sur les évènements présents qui peuvent nous mettre en garde sur les dangers et les risques actuels : des évènements qui se font jour, toujours et encore, ici et là, en menaçant des individus, des communautés, des populations sur des territoires et dans des états.

Si l’on n’y prend pas garde à temps, si nous ne restons pas vigilants, les mêmes situations intolérables peuvent toujours se renouveler avec des restrictions ou des privations des libertés, voire avec la plus ignoble barbarie comme il s’en produit trop à travers le monde. En ce qui concerne l’Europe dans son ensemble, des faits désastreux peuvent toujours survenir et nous rappeler ainsi une expression théâtrale qui faisait dire aux acteurs vers la fin de la ‘Seconde Guerre Mondiale’ : « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde  »

« La résistance caractérise, en psychologie sociale, l’aptitude qu’ont les êtres humains à faire face à toute forme d’abus. Elle désigne la possibilité que chacun a, de ne pas se soumettre », selon une définition de Wikipédia dans le sens où nous le considérons ici.

Texte complet avec tous les liens hypertextes


titre documents joints

30 août 2015
info document : PDF
252.6 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 274 / 204890

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Résistances   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License